Ce site web utilise ses propres cookies ainsi que ceux d'organismes tiers afin de regrouper l'information permettant d'optimiser la visite, bien qu'ils ne puissent en aucun cas servir à des fins personnelles.

Informations supplémentaires Politique de cookies

Ressources naturelles

Ressources naturelles

33. Limones en Valle del Guadalhorce. Panorámica

 

Le bassin hydrographique Guadalhorce s’étend sur 3177 km2, ce qui représente un peu moins de la moitié de la superficie de la province de Málaga (7306 km2). Le fleuve Guadalhorce possède une longueur de 166 km et prend sa source dans le Port des Alazores, dans la province de Grenade, bien que ce soit dans la commune de Villanueva del Trabuco, appartenant à la province de Málaga, que l’on trouve les cours d’eau les plus généreux et où il commence à acquérir sa véritable dimension : celle du plus long fleuve de Málaga.

Dans le bassin du Guadalhorce, on peut identifier deux parties différentes. Le bassin haut qui va de la source du fleuve Guadalhorce jusqu’à la zone des barrages et le bassin bas, qui est ce dont traite ce projet, qui part du surd de la Sierra Huma, une fois passé le col des Gaitanes, jusqu’à l’embouchure du fleuve Guadalhorce.

Les plus hautes altitudes ainsi que l’orographie plus abrupte du bassin bas du fleuve Guadalhorce se trouvent dans la région ouest, laquelle est occupée par la Sierra de Alcaparaín, la Sierra de Aguas et le versant oriental de la Sierra de las Nieves, ainsi que la cordillère littorale, qui d’Ouest en Est, est représentée par Sierra Canucha, Sierra Apujata et Sierra de Mijas.

Une grande partie du bassin bas du fleuve Guadalhorce est occupée par la vallée du Guadalhorce. Dans cette région, le relief est dominé par des collines relativement douces. Au fur et à mesure que l’on avance vers l’embouchure du fleuve Guadalhorce, la vallée devient plus large et le fleuve acquière la morphologie typique des zones de plaine avec d’infinis méandres et des terrasses fluviales. Dans la plupart du bassin bas du Guadalhorce, les cultures, principalement de citriques et d’oliviers, s’étendent jusqu’aux abords du lit, ce qui donne lieu à une végétation de rive très altérée et rarement représentée.

Mercado Agroalimentario Domingos. Coín. Panorámica

Une fois à proximité de l’embouchure, tout près de la ligne littorale, le fleuve Guadalhorce se divise en deux bras parmi lesquels se trouve l'actuel Site Naturel de l’Embouchure du fleuve Guadalhorce, un marais qui surprend par le fait de se trouver tout près du centre urbain de la ville de Málaga, ce qui est assez particulier, puisque la majorité des marais se situent dans des zones purement agricoles..

{C}{C}{C}

Une autre caractéristique de cet espace naturel est qu’il est d’origine artificielle. Dans les années 60, la ferme de l’Île (tel est le nom donné à cette parcelle existante entre les deux bras du fleuve) était occupée par des champs de culture. C'est dans les années 70 que la superficie destinée aux travaux agricoles a considérablement été réduite et que la majeure partie du territoire a été consacrée à l’extraction de sables pour la construction. Cette activité s'est prolongée jusqu’aux débuts de la décennie des années 80 et en conséquence, ont été créées une série de bassins qui se sont progressivement inondés grâce à la présence d’eau sous-terraine.

Desembocadura río Guadalhorce en Málaga capital

A continuation, nous vous présentons les principales ressources naturelles de chacune des communes qui font partie du Couloir Vert du Guadalhorce.